• Isabela Bibulovic

Of Counsel - Dévoilant le voilé

Le balado primé mettant en vedette les fantassins de la Constitution

"La Cour est en session, tous se lèvent!" (accompagné d’un crescendo)


Non, ce n’est pas une scène de votre drame juridique préféré. Bienvenue à un épisode du balado Of Counsel.


Of Counsel est un balado primé qui présente les joyaux cachés du système judiciaire et couvre un large éventail de sujets (en français aussi), de la stratégie du procès aux affaires juridiques courantes, mais qui ne s’éloigne jamais de son but - souligne la "remarquable" de l’invité.

Sans plus tarder, voici votre hôte : Sean Robichaud

Sean Robichaud

Me Robichaud est un avocat de la défense en droit criminel à Toronto qui mène une impressionnante carrière juridique qui l’a amené à défendre et à obtenir des verdicts d’acquittement pour des personnes accusées de diverses infractions.

Il s’est trouvé particulièrement attiré par les interactions qu’il a eues avec d’autres avocats durant ses années de pratique. Il est devenu profondément conscient de "l’iceberg dans la pièce" -

il y avait plus à chaque personne qu’à l’œil nu.

L’envie de faire la lumière sur ces histoires inouïes s’est emparée de Me Robichaud.



“A quoi cela sert-il d'avoir des souvenirs si on n'a personne à qui les raconter ?” -Réjean Bonenfant


Me Robichaud reflète :

"J’interagissais quotidiennement avec des avocats et, en apprenant à les connaître, je me suis rendu compte que tout le monde avait un bagage unique et une histoire à raconter sur la façon dont ils sont devenus avocats. Qu’ils soient venus d’un autre pays et ont dû s’intégrer au système juridique canadien ou aux obstacles qu’ils ont dû surmonter pour faire carrière dans le domaine juridique, tous ces parcours étaient si intéressants, mais personne n’en parlait."

L’idée d’avoir un balado juridique entièrement axé sur la personne, un "Lawyers on Lawyers", si vous voulez, a finalement apaisé l’envie de Me Robichaud.

Avec déjà 1, 2… 47 épisodes diffusés, les auditeurs ont eu l’honneur d’apprendre à connaître les esprits juridiques canadiens les plus brillants, tout en se faisant rappeler qu’ils sont que des humains.

Pour Me Robichaud, les leçons retenus ont été profondes :

"Lorsque nous entendons divers points de vue, nous nous rappelons que nous savons peu. Il est très facile de se considérer comme un expert en la matière, mais lorsque vous rencontrez un vaste éventail de connaissances, vous vous rendez compte qu’il vous reste encore beaucoup à comprendre. Les conversations que j’ai eues jusqu’à maintenant sur Of Counsel m’ont vraiment inculqué beaucoup d’humilité, mais m’ont aussi ramené à la définition originale de la sagesse – appréciant le fait que nous ne savons vraiment pas grand-chose, et qu’il y a de la place pour les autres."

"Il y a de la place pour les autres" est probablement la plus grande leçon que le ravageur têtu, aussi connu sous le nom de COVID-19, a rappelé à tous.

Les avocats de la défense et les innovateurs juridiques ont demandé des changements bien avant qu’une pandémie s’est produise. Ils ont attendu en marge pour avoir l’occasion de se faire entendre, et ils sont maintenant les principaux intervenants dans la ligne de défense du système judicaire.

Alors que l’innovation juridique commence à s’attaquer aux maux modernes (ou anciens) de la pratique juridique, Me Robichaud est bien conscient du peu de temps qu’il faut pour susciter le changement,

"Ce qui m’a fasciné, c’est le peu d’efforts qu’il a fallu pour créer quelque chose de valeur novatrice et comprendre les aspects techniques. L’innovation juridique est donc à notre portée. Les avocats sont intelligents et confiants, nous avons juste besoin d’avoir le désir d’apprendre."

Alors que les temps changent et le nombre d’épisodes s’approche à 50, Of Counsel a de grands projets à réaliser.

Me Robichaud dit,

"Je veux inclure plus de juges dans nos conversations. Il arrive souvent que les gens considèrent la magistrature comme étant 'secrète', ce qui entraîne une érosion de la confiance entre le pouvoir judiciaire et la société. Plus la magistrature pourra dialoguer avec le public et la profession en général, plus la compréhension du système de justice persistera, ce qui, au bout du compte, favorisera la confiance."


(Read in English)

Pour en savoir plus, vous pouvez écouter les épisodes de Of Counsel ici : Apple Podcasts